Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 13:48

De l’aube au crépuscule, de l’aurore à la nuit,

Nous traversons la vie.  Nous nous enrichissons

L’esprit et la mémoire et nous nous nourrissons,

Et nous accomplissons nos tâches et puis… l’ennui.

 

Jour et nuit, nuit et jour, nos rêves les plus fous,

Nos désirs, nos souhaits, ne sont pas accomplis.

Nous les enfouissons, trahis, ensevelis

Dans la raison, l’oubli de l’éternité floue.

 

Au fil de l’eau s’en vont les souvenirs d’hier,

Ils n’ont pas retenu notre attention fragile.

De ce livre de vie, de ces pages futiles,

Il reste peu de choses dont on puisse être fier.

 

Quelques images fuient nos pensées éphémères.

Elles semblent dérisoires et font partie des rêves

Qui occupent nos nuits et nous hantent sans trêve.

Images aperçues, sensations douces-amères.

 

L’humanité survit du malheur des hommes.

Une vie crée la vie, c’est la pérennité

De soi-même et des siens, la folle activité

De la nature humaine dans le grand vélodrome.

 

Quand arrive le temps de sauter l’autre rive,

Le passage est à gué ou bien tumultueux.

Traverser le miroir et découvrir heureux,

La légèreté de l’âme que la Lumière avive.

 

Qu’y a t-il donc après ? C’est toute la question

De la vie, de la mort et du pourquoi des choses.

Tout à sa raison d’être, admettons-en la Cause,

Nous en sommes l’effet comme une réaction.

 



Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires