Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 19:30

Quelques cris étouffés, des sanglots, puis plus rien.
Que des larmes d’yeux clos, mi-clos, dans l’intime
Horrifiés du chaos et du Cri parisien
Des radios, des télés, des appels aux victimes.

Tous avaient eu des vœux, hypocrites ou sincères,
Candides ou amicaux, mais le feu jaillissant
A détruit vies, amours, Casher, Charlie, concert.
Eux, plongés dans l’enfer des abîmes et du sang

N’en sont pas revenus. Mais d’où ils sont déjà,
Ils montrent la Lumière de leurs êtres vêtus.
Elle inonde, elle emplit leur univers ténu.


Ô nos âmes amies, Ô nos Frères d’au-delà,
Restez à nos côtés, allumez nos chemins,
Protégez nos enfants pour un meilleur demain.


Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC
commenter cet article

commentaires