Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 00:00

  Bus

Aphrodite  avait dû ce jour là, emprunter

Avec moi l'autobus, à moins que ce ne fut

Sémélé* et Phébus, amis de volupté,

S'associant un instant pour me rendre confus.

 

Rencontre de minute, certes délicieuse,

Dont j'étais le témoin, attentif et comblé,

D'admirer  silhouette aussi malicieuse,

Mais mon cœur attendri n'en fut pas moins troublé.

 

J'emprunterais à Georges, le dernier quatrain

De "La fessée", chanson écrite à "quatre mains".

 

Surtout qu’elle s’était enquise, la bougresse :

« Avez-vous remarqué que j’avais un beau cul ? »

Et ma main vengeresse est retombé’, vaincu’ !

Et le troisième coup ne fut qu’une caresse

 

*Sémélé : déesse de la lune

 

Jean-Charles Theillac

La fessée de et par Georges Brassens

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires

mireille ta copine d enfance 29/03/2013 18:35


il va bien, me voila assurée, rassurée et ravie....


sans nouvelles de toi, à part quelques poèmes,


je pensais,est il bien et heureux notre J.Charles?


mais oui, puisque un beau "cul" vient de le réveiller!


joyeuses fetes de paques mon copain...


prend soin de toi et peut etre .. à bientot