Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 23:26
Pour atténuer la peine de sa maîtresse,
le petit chien Indy m'a laissé ce message:

 

Je m’appelais Indy et votre peine est grande.

Mais ma vie fut très belle auprès de toi maîtresse,

Fidèle et bienveillante, tu m’as couvert d’offrandes,

De bontés, de cadeaux et de maintes caresses.

 

J’étais ton compagnon, fidèle et amoureux.

Auprès de toi souvent, je me suis endormi,

Repu et satisfait de cette vie à deux,

Pour un chien avec toi, j’étais heureux, ma mie.

 

C’est ave’que regrets que je quitte le bal,

Mais aussi le bonheur d’aller au paradis,

Des toutous, des matous, des âmes animales,

Pour te servir toujours, d’ange gardien d’ici.

 

Sois pas triste maîtresse, mais pense à moi souvent.

De là-haut où je suis, je te vois malheureuse,

Tu sais, un petit chien, ça vit rapidement,

Pour nous le temps est court et notre vie précieuse.

 

Tu me l’as rendue belle, ma vie de petit chien.

Et pour te remercier je t’envoie des léchouilles,

De bons câlins canins. Je préférais les tiens

Que je n’oublierai pas, ainsi que tes papouilles.

 

Indy

P.c.c. Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires