Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 21:13

Syndrome de la feuille blanche
par Jean-Charles THEILLAC

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 11:15

Maître Charles Joseph-Oudin était invité de France 5 pour répondre aux questions de Allo Docteur du 16 janvier 2013

INDEMNISE CORRECTEMENT : que veut dire cela ?

Un rappel de l'interwiev de Mme Marisol Touraine Ministre de la Santé le mois dernier à propos de l'Oniam

 

L'ONIAM, on n'avait pas compris, c'est
l'OFFICE de NON-INDEMNISATION des ACCIDENTS MEDICAUX :

 

FRANCE INFO : Où l'on apprend que... 

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Témoignage
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 16:47

La Vie

La Vie du 20 décembre au 2 janvier

La Vie 20 27 décembre 2012 La Vie (cliquez pour accéder)

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Témoignage
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 14:19

  ... à Irène Frachon


Qu'ils soient bons ou meilleurs, les vœux sont échangés,
Sincères ou timorés, ardents ou légitimes.
Ils doivent contenir néanmoins, immergé,
Le parfum émanent des richesses intimes.


Vers qui vœu va, il va. De qui vœu vient, revient.
La pensée ambitionne,  transcende l'incertain
Pour le rendre possible et embellir le lien
Invisible et ténu, des vœux vers un destin.


Regain de volonté de nature vagabonde,
Cette année verra l'ombre d'une résurrection.
Une douce pagaille, fondatrice et féconde,


Élan revigoré vers une rédemption,
Aubaine salvatrice, riche en étrangetés.
A l'aube de ce jour, bonne année, bonne santé !


Jean-Charles Theillac

 

Je dédie ce poème à Madame Irène FRACHON,
médecin pneumologue au CHU de Brest, sans qui,
ce sonnet n'aurait pas lieu d'être.

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 21:02

 

LES ADJECTIFS

 

            Télécharger le fichier complet

  ADJECTIFS Fichier ADJECTIFS Fichier

 

 

                                                                               

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Lexique
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 15:57
Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Témoignage
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 11:38

images

photo tirée du site Ballade en pays basque

"Je vais être en retard" avait-t-elle prévenue
Sa sœur qui ne l'attendait pas. C'était le signal.
En plein après-midi la voilà détenue
Par des condés aux ordres d'un Juge spécial.


Le soir même, Biriatou, à l'heure de l'apéro
Etait remise Aurore à la garde féale,
D'alter égo complices pour l'amener presto
Dans la geôle madrilène de Soto Del Real.


La suite, vous la savez. Cette coercition
Est exclusivité. Livrer une française
À un état voisin, pour délit d'opinion,
Au pays de Hugo et de la Marseillaise,


Où sont les Droits de l'Homme ? Courage à toi neska.(1)
Nos pensées te soutiennent et t'aident à supporter,
Pouvons-nous l'espérer, le douloureux fracas,
L'insupportable atteinte, à ta vraie liberté.


Tes amis bayonnais et ceux d'Euskal Herri  
Portent haut les valeurs de ton esprit mutin
Et témoignent de l'audace par cette allégorie,
À la Mauléonaise,  à Aurore Martin.


Jean-Charles Theillac
le 15 décembre 2012


(1)Neska : fille, fillette en basque

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 09:46

J'avoue, j'ai abusé des rimes trop faciles,
Pour ne plus explorer et me casser la tête
À
cerner la litote ou l'oxymore utile,
La rime suffisante, la prosodie muette.


Je me repens alors des veules et vil's visées
Qui n'ont pour intérêt que de plaire à l'ouïe
D'auditeurs incrédules oyant mes billevesées
D' une rime embrassée pour un rêve enfoui.


Me voilà rependu, non pardon, repenti.
Charabia, baragouin, ce galimatias-là !
Pléonasme touffu, foutu tutti quanti,
Tautologie urbaine, que ces galapiats-là.


J'avoue, j'ai abusé des pensées euphémiques.
Au lieu d'utiliser les vrais mots de l'amour,
J'ai souvent parcouru des chemins chaotiques,
Hypocrites oraisons, intentions  de basse cour.


Je replie mon compas à faire des ronds dans l'eau,
Des cris, des mots, des moues, des facéties baroques,
Où dans mes nuits à boire j'ai trahi le huis-clos
D'un tête à tête à pied, la main sur la breloque.

 

Jean-Charles Theillac

le 12/12/12

 

Bréviaire:

Une rime est "suffisante" lorsqu'elle se fond sur la répétition d'un son vocalique (voyelle) + un autre son, soit vocalique, soit consonantique (consonne). bijou / acajou - mène / Gênes

Rime "embrassée" : le schéma rythmique [A, B, B, A] s'appelle rime embrassée.

Litote: figure consistant à dire moins pour faire entendre plus. (Ex. : Je ne te hais point pour signifier « je t'aime ».)

Oxymore: rapprochement de deux mots qui semblent contradictoires. (Ex. : un silence éloquent.)

Prosodie: en linguistique, partie de la phonétique qui étudie l'intonation, l'accentuation, les tons, le rythme, les pauses, la durée des phonèmes.

Pléonasme: répétition de mots dont le sens est identique. (Ex. : Monter en haut.)

Tautologie : répétition d'une même idée en termes différents ; redondance.

Euphémisme : adoucissement d'une expression jugée trop crue, trop choquante. (Par euphémisme, on dit « il nous a quittés » pour « il est mort ».)

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 10:21

 

Madame Lucy Vincent, porte parole des laboratoires Servier, invitée  de "C à Vous" mercredi 3 octobre 2012 :

"S'il vous plait, ne me dites pas qu'on a mis la pression" (sur les experts de l'Oniam)

"Quand il y a un doute, on va dire que c'est imputable au Médiator"...

"Nous faisons des chèques au cas par cas"...

"Il n'y a pas de sommes allouées"...

"Les cas où ce n'est pas grave, il y a des taux d'indemnisation appropriés"

Servier sort enfin de sa tannière. Il en sort en fin de compte pour se "gargariser" de la tournure que prennent les évènements.

Encore une fois, c'est Le Parisien qui sort l'affaire, reprise de concert par toute la presse.

La majorité des dossiers d'indemnisation présentés à l'Oniam depuis un an, ne seraient pas recevables.

D'où la réaction d'Irène Frachon de soupçonner Servier de "mettre la pression" sur le collège d'experts de l'Oniam.(Ça, ils savent faire !)

Madame Frachon a raison de soulever cette question. Après tout ce qui a été dit et promis-juré, la "montagne" promise risque de mettre bas, une petite "souris", toute petite, que le gros matou de Servier, ne manquera pas de "croquer" après avoir jouer avec pendant longtemps.

Quand il y a un doute, on va dire que c'est imputable au Médiator" prétend-elle, C'EST FAUX!

Les pauvres gens, à qui on demande de faire la preuve des prescriptions de Médiator, après parfois des dizaines d'années, où les médecins ont cesser leur activité et n'ont pas conserver d'archives, où les pharmacies ont changer de propriétaires, où leurs archives ont disparu dans des sinistres.

Mais il y a un endroit où ces traces doivent exister c'est la Sécurité Sociale, mais elle n'est tenue qu'à garder qu'environ trente mois d'archives. Alors, Servier va triompher.
Les effets toxiques de ce médicament sur les valves cardiaques ou sur la pression artérielle dans les poumons, ne se font ressentir qu'à long terme, au moins quelques années. D'où la difficulté de rechercher les preuves.

Pendant ce temps Jacques Servier vieilli, sagement, tranquillement, mais il n'est pas éternel. Qu'adviendra t-il des dossiers déposés à l'Oniam le jour où il disparaitra?

Bonne question Madame Vincent? On attend votre réponse.

Mediator: il combat pour faire reconnaître son préjudiceLE FIGARO.FR du 4 octobre 2012

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Document d'auteur
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 18:57
Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Témoignage
commenter cet article