Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 16:21

Tu me plais colibri, tu t'agites et tu voles
Parmi les herbes folles et les arbres en fleurs.
Ta tâche est infinie, constante et bénévole,
Et sans toi la vraie vie n'aurait pas cette ampleur.


Tu es le plus petit et jamais tu ne doutes
À porter goute à goutt',  ta part de conscience
Oiseau-mouche tu es et nous montres la route
Pour agir et avoir encor' plus confiance.


Tu es sens et instinct. La raison et l'esprit,
De nous tous pensants, nonchalants, besogneux,
Qui ne voyons pas naître l'aube d'un jour heureux.


Augure à tire d'aile, pélican incompris,
Aussi léger tu voles, aussi grand le pari,
Du silencieux vol d'un oiseau,  Colibri.


Jean-Charles Theillac

 

La légende du colibri par Pierre Rabhi

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires