Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 17:47

J’aime bien méditer, réfléchir et penser

Aux êtres légendaires des croyances passées,

Aux héros valeureux des batailles d’antan,

Personnages mythiques et mystères envoûtants.

 

Les Dieux n’ont plus été à facettes multiples.

Trois ou quatre ont créé avec quelques disciples,

Des chapelles de culte et de vénération

Où le dogme des hommes a gâché la passion.

 

Les déesses ont gardé leur légendaire beauté

Et dans la Tradition, leur efficacité.

De la déesse Isis, fidèle et maternelle,

À Déméter, nourrice de la terre nouvelle.

 

Aujourd’hui, les légendes ne sont que virtuelles.

Les héros ne sont plus que de frêles chandelles

Eclairant le présent, ignorant du futur,

Oublieux du passé, pour des rêves obscurs.

 

Les phares de la Pensée ne nous éclairent plus.

Hommes, idées, sentiments : où trouver le salut ?

Le nouveau siècle boîte, il trébuche et s’empêtre

Dans le tapis des ans qu’étalent nos ancêtres.

 

 

Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires