Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 21:44

La notion de penser est-elle notre apanage ?

Penser à toi, penser à moi, penser à elle,

Penser à rien, penser aux fleurs, pensées cruelles.

Fines pensées, pensées charnelles, marivaudages.

 

Je pense donc je suis, tu es, il est, nous sommes…

Notre vie à penser, penser à notre vie,

Penser à bien penser même à son ennemi,

Penser du bien des autres, penser à faire comme…

 

Penser aux hirondelles, penser aux papillons,

Penser au mois de mai, à la belle saison,

Penser aimer, aimer penser, pensées amères,

Vilaines pensées, penser au pain et à ta mère.

 

Penser et réfléchir, est-ce la même essence ?

La pensée semble innée, la réflexion acquise.

L’une se nourrit de l’autre et la parole précise,

L’écriture, quant à elle, en est la quintessence.

 

Qu’il est doux de penser à l’être que l’on aime.

Penser à y penser, c’est ne pas l’oublier.

Faire penser à quelqu’un d’aller jusqu’à son terme,

Afin qu’il puisse atteindre le fond de sa pensée.

 

Penser dans la mémoire, souviens-toi, c’est penser.

Imaginer le pire, c’est pour l’exorciser.

Pensées spirituelles, nourritures de l’âme,

Dont les ondes légères de la pensée émanent.

 

Avoir une pensée pour l’être disparu,

Au berger en montagne seul avec ses moutons,

À la mer en folie aux marins disparus,

Au carrosse perdu, celui de Cendrillon.

 

Penser à tout, partout, toujours, penser à Dieu.

La façon de penser vaut par ce que l’on pense

Ou l’inverse après tout. A votre choix Messieurs !

Mais j’y pense, il est tard je lève la séance.

 


Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires