Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:16

Voir un ami partir

Faire le grand voyage

Et rester sur le bord

De la vie et des morts

Sans voir l’équipage

L’emmener au nadir

Jean, tu voulais partir

Le mal avait fait rage

De celui qu’on abhorre

Qui met l’âme à bâbord

Et le corps en partage

Redevient souvenir

Je te revois en rire

En Soule, ton village

La vie que tu adores

Tous attablés dehors

En sifflant le breuvage

Et quelques élixirs

Elle n’a pu contenir

L’église de ton village

L’amitié de tout bord

Et les copains encore

Venu te rendre hommage

Dans un dernier soupir

Le long rideau s’étire

Qui marque le passage

De la vie à la mort

Constitue le décor

Des âmes et des pages

De la lumière jaillirent

Les chants qui retentirent

De cet aréopage

T’accompagnèrent au port

Au village des morts

Où reposent les sages

Voir un ami partir

Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires