Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 17:19

Le souvenir c’est comme un fruit des jours anciens.

On le prend pour goûter le passé et puis vient

En mémoire, nostalgie, envies, regrets, images,

Et puis rapidement, de curieux personnages.


Ils étaient oubliés et puis les revoilà,

Ne les ai-je point vus! Que viennent-ils faire là ?

Je voulais simplement  me souvenir d’hier

En envoyant au diable ces êtres et ces chimères.


Les douces nostalgies qu’évoquent ces retours

En arrière, de côté, sensation de velours,

Défilent dans ma tête, je ne peux les saisir.

Seule une sensation me fait croire au désir.


Sensation enivrante ou dépit amoureux,

L’un et l’autre pourtant ont un goût savoureux.

Car ils étaient le signe de quelques sentiments

Intenses et passionnés, et toujours excitants.


Et puis y’a les regrets de n’avoir pas été

A la hauteur des faits, des rencontres ratées,

Laissant un goût amer à ces réminiscences

Qui troublent mon esprit et font douter mes sens.

 
Ce fruit des anciens jours, que sont les souvenirs,

A parfois le toupet de vouloir me détruire.

Je ne lui en veux pas. Avant qu’il ne m’obsède,
Je passe à autre chose, et c’est ça mon remède

Jean-Charles Theillac

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires