Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 10:04

C’est le goût des raisins
Et la nature des sols,

Que l’on met dans ces vins

Pour une farandole.

Stylés, câlins, gouteux,
Ils s’éclatent au palais

Pour y mettre le feu,

Enchanter le goulet.

Ni collé, ni filtré,
L’expression reste vierge

D’attentions accoutrées

Que des manants gambergent.

Lentement, patiemment,
Ils sont élaborés

Pour le printemps suivant

Par des gens timorés (*).

Des coteaux du Jura
Aux vins francs de la Loire,

Des cépages Syrah

Et des grenaches noirs.

Roussillon, Languedoc,
Vins du Rhône et de Saône

De Provence et Médoc,

Ils gagnent l’hexagone.

Fruités et naturels,
Ils diffusent les goûts,

Les odeurs immortelles,

Du raisin dans ses moûts.

Aux "sourires de Dante"
Apprécier l’harmonie

Des saveurs envoûtantes

Par des vins insoumis.

*) En vieux français : très scrupuleux

 

Le 27 septembre 2009
Jean-Charles Theillac

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans POEMES
commenter cet article

commentaires

larrat marie claire 29/09/2009 15:54



Telle que, la belle sculpture de Jean Claude je te regarde avec volupté jusqu'a....