Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 00:10












Qu’on dissolve une union, pour un jardin secret

Faut de la volonté d’emmerder la Justice.

N’a-t-ell’ rien d’autre à faire, que traiter les coulisses

D’alcôves citoyennes, de touchers indiscrets.

 

Si la virginité est vertu essentielle,

De nombreux mariages sont alors accessoires.

Et si le mensonge est, note éliminatoire,

Les cancres vont volés très bientôt dans le ciel.

 

Rachida a grand’ peine à venir au secours

D’une magistrate qui s’empêtre la robe

Dans des attendus que… On emballe on enrobe,

 

Dans du « papier de soie », pour faire un bon discours.

Gonflé, le mec enfin, de défendre sa cause.

Une vierg’ pour amante, ça me dit quelque chose…

 

Jean-Charles Theillac

Le 9 juin 2008

Voir l'article de Libé

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Le sonnet du jour
commenter cet article

commentaires