Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 00:10

Cela faisait longtemps, au moins quarante huit heures,
Que Sarkozy premier n’avait pas annoncé
Quelque chos’ de nouveau, comme pour nous agacé.
C’est du lourd, du très lourd, ces sacrées trente cinq heures.


Comme pour se racheter d’avoir été « dedans »,
C’est Devedjian lui-même qui s’est chargé de l’œuvre,
Un peu basse, il est vrai, à mener la manœuvre
Contre un acquis social qui fête ses dix ans.


Je n’ai rien entendu de cela en campagne,
Certes, je n’ai pas dû écouter comme il faut.
Ils ne sav’ nt plus que faire pour emmener au bagne


Des millions d’entre nous, qui ont cru à l’info,
Travailler un peu plus et vous y gagnerez
Les promesses n’engagent … fallait pas écouter.

Jean-Charles Theillac
20 mai 2008


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Le sonnet du jour
commenter cet article

commentaires