Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 01:00
Voir

Dès la rentrée prochaine, nous petits vont apprendre
L’histoire de l’esclavage ainsi que les souffrances
Endurées par les peuples colonisés de France
Qui pendant très longtemps, n’ont cessé de l’attendre.


Ce jour, le vingt trois mai, n’en déplaise à Jacquot,
C’est la commémoration de l’abolition
De l’esclavage et ses dérives à propos
Des blessures à l’âme et des compromissions.


Ça fait un bail pourtant que les livres d’Histoire
(*)
Proposent aux enseignants de parler de cela.
Enseigner est un art qui forme la mémoire


Des petits jusqu’ aux grands, des cancres au doctorat.
Rappeler leur devoir à des maîtres suppose

Qu’ils ne l’ont pas rempli. C’est l’effet ou la cause ?

(*)2002

Jean-Charles Theillac
12 mai 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Le sonnet du jour
commenter cet article

commentaires