Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans ma rue

Créé en 09/2006, ce site a enregistré
35 314 piétons pour 116 030 vitrines vues.

 

Un poète qui ne dérange pas, ne sert à rien

Félix Leclerc

Recherche

Catherine Maisse

Les plus belles chansons de Catherine Maisse ont été rééditées en CD par mariannemelodie.fr

Histoire de roses
Les boîtes à musique
Chacun sa prière
Le temps des cerises
Paris...5 heures du matin
Voyage à Robinson

Pages

Annonces

Voyez en bas de pages, quelques oeuvres de mon ami

Contact

05 47 02 72 89
  jctheillac@gmail.com

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 00:00

On reparle à nouveau du devoir d’ingérence
Pour sauver de la mort des milliers de Birmans
Victimes d’un cyclone et d’un gouvernement
De militaires fantoches, en pleine déserrance.


Ces pauvres gens, birmans, nous attendent et nous prient
De sauver leurs enfants par des vivres et du riz,
Magne-toi mon Nanard, l’affaire va aller loin
Met Sarko sur le coup, il va en faire du foin !


Bras ballants, bien au chaud, dans nos douces chaumières,
On « enterr’ » les cadavres, à mêm’ les tristes eaux.
Pour ne pas regarder et baisser les paupières,


Réagir, mais comment devant un tel fléau !
On en fera un film  ou encore un bilan,

Bien petits sont les hommes et bien faible l’élan.

 Jean-Charles Theillac
8 mai 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Charles THEILLAC - dans Le sonnet du jour
commenter cet article

commentaires

Gégé 08/05/2008 00:25

Chapeau!!!!!!continue JC c'est un régal de te lire @+